Napoléon et l’innovation : le french art de la guerre (2ème partie)

… 2ème épisode dans notre trilogie du printemps dédiée à Napoléon …

2.  Le corps d’armée : l’innovation de rupture dans l’organisation militaire

Imaginer un vaste mouvement stratégique à l’échelle d’un pays est une chose, le mener à bien en est une autre. Certes, les armées françaises voyagent léger pour se déplacer plus vite. Les soldats dorment à la belle étoile et n’hésitent pas à recourir au pillage pour améliorer l’ordinaire. Il n’empêche : déplacer 100 000 hommes, une dizaine de milliers de chevaux et des milliers de canons pour les faire converger en même temps vers un lieu unique avec pour seul moyen de communication des estafettes à cheval n’est pas qu’un défi logistique : c’est une prouesse organisationnelle.

Le Maréchal Louis Nicolas Davout à la bataille d’Auerstaedt, le 14 Octobre 1806. Par Dick de Lonlay.
Continuer la lecture

Napoléon et l’innovation : le french art de la guerre (1ère partie)

S’il est bien un point qui fait l’unanimité au sujet de Napoléon, c’est son génie militaire.  Avec plus de 90% de batailles livrées gagnées, le sujet n’offre guère de place à la contestation. Derrière le qualificatif de « génie militaire » se cache, dans l’imaginaire populaire, un habile tacticien, tendant des pièges subtils dans lesquels l’adversaire un peu lourdaud tombe à pieds joints. Le récit de la plus emblématique des batailles napoléoniennes, Austerlitz, tendrait à accréditer cette croyance. Pourtant, en y regardant de plus près, on se rend compte qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’une variation de la tactique militaire millénaire consistant à attirer l’ennemi dans une direction donnée, pour mieux le fixer et le déborder[1]. Un plan magistralement exécuté, certes, mais en rien innovant.

Le Général Bonaparte au pont d’Arcole, le 17 novembre 1796. Huile sur toile d’Antoine-Jean Gros.
Continuer la lecture

Comment l’expérience d’évaluation des projets européens a aidé l’initiative Time for the Planet…

Marjory WACHTEL est Directrice du Développement de BENKEI. Elle est également à titre personnel membre du comité scientifique de Time for the Planet.

En 2019, lorsque j’ai connu Time for the Planet (www.time-planet.com), j’ai suivi avec attention les fondateurs et leur communication si originale de jeunes entrepreneurs à succès, puis j’ai franchi le pas et contacté un des fondateurs afin qu’il me donne plus d’informations sur cette initiative, qui a pour ambition de sauver la planète grâce à l’entreprenariat.

Je me suis rendu compte que mon expérience passée d’expert évaluateur de la Commission Européenne (CE) sur différents programmes de support à la R&I pouvait leur être utile et j’ai proposé mon aide.

Continuer la lecture

Les points de vigilance du CIR en 2021 : Subvention, avance remboursable et prêt; the good, the bad and the evil

Un des aspects les plus délicats du chiffrage du CIR/CII réside dans la déduction des subventions et autres avances remboursables.

Le III de l’article 244 quater B du Code Général des Impôts précise que « les subventions publiques reçues par les entreprises à raison des opérations ouvrant droit au crédit d’impôt sont déduites des bases de calcul de ce crédit, qu’elles soient définitivement acquises par elles ou remboursables ». Il est expliqué un peu plus loin que les sommes remboursables sont ajoutées à l’assiette du CIR lorsqu’elles sont remboursées. Très bien.

Continuer la lecture

L’EIC Accelerator : franchir non plus 1 mais 2 vallées de la mort

18 Mars 2021. C’est à cette date qu’a été lancé l’EIC Accelerator par la Commission Européenne (CE)[1]. Si vous travaillez dans une start-up à ambition internationale, ou dans un fonds d’investissement en capital-risque, vous y avez déjà été confronté ou vous allez l’être !

Instrument de financement majeur de la CE, l’EIC Accelerator vise à atteindre deux objectifs :

  1. Financer les start-ups européennes les plus innovantes, ambitieuses et prometteuses,
  2. Favoriser et accompagner le capital-risque en Europe.

Avec un budget de plus de 3 Mrds€, et doté d’un fond d’investissement de 10 Mrds€ à terme qui en fait le plus grand fond d’investissement en capital-risque européen, l’EIC Accelerator devient un poids lourd du financement de l’innovation en Europe. Présentation d’un instrument qui s’est construit, qui a mûri, depuis plusieurs années.

Continuer la lecture

La Science Ouverte prend forme dans Horizon Europe

Le neuvième « programme-cadre » de recherche et d’innovation de l’Union européenne, Horizon Europe (HE), succède depuis le 1ᵉʳ janvier 2021 au programme Horizon 2020.

Après la généralisation de l’accès libre aux publications de la recherche (Open Access ; OA) et l’introduction de l’accès libre aux données de la recherche (Open Research Data, ORD), HE poursuit l’engagement amorcé par FP7 vers la Science Ouverte.

Continuer la lecture

Society of Lab Automation and Screening (SLAS); Une société savante au service des sciences de la vie et de l’innovation scientifique

Bien au-delà de ce que son acronyme laisse deviner, SLAS est une société savante internationale, qui regroupe des acteurs des sciences de la vie, aussi bien des chercheurs du monde académique, de l’industrie et des services publiques, que des développeurs et fournisseurs d’instrumentations pour le laboratoire. SLAS a pour vocation de promouvoir l’innovation scientifique dans le domaine des sciences de la vie par l’éducation, la collaboration et le développement professionnel.

Continuer la lecture

PIA 4 : horizon 2030

Ce vendredi 8 janvier, le gouvernement a annoncé le lancement du PIA 4 en faveur de la recherche et de l’innovation. Ce 4ème programme d’Investissement d’Avenir doit permettre de soutenir les entreprises, laboratoires et secteurs dans les technologies et services de demain, afin de positionner la France de 2030 au sein d’un paysage mondial de plus en plus concurrentiel.

Continuer la lecture